108893314

Problème ou problématique ?

A force de répéter "pas de problème, pas de problème" (en plagiant le "no problem" des anglophones) ne nous restent plus, semble-t-il, que des problématiques, du moins dans notre débit de débats quotidiens. 

Voyons, voyons. Qu'est-ce qu'un problème, M'sieur Larousse ? Une question à résoudre ou une  difficulté exigeant une décision, voire une énigme. 

Bien, bien. Qu'est-ce qu'une problématique, M'sieur Robert ? S'il est adjectif le terme désigne ce qui fait ou qui pose problème, ce qui est hasardeux, hypothétique, équivoque... Vous voyez ce que je veux dire ? Et s'il n'est adjectif, c'est un nom féminin, une problématique définit l'art de poser les problèmes.

On en déduit, prudemment, qu'une question devient un problème dès qu'on lui cherche une réponse solutionnant la difficulté qu'elle contient. Et, avec malice, on comprend que préparer cette recherche de solution, c'est établir une problématique.

Une liste de questions forme un problème si l'on s'engage à les résoudre. Poser une problématique précise le problème ou les problèmes et indique comment on envisage de trouver la solution ou les solutions sans encore les connaître.

Tout le monde peut se poser un jour la question de l'au-delà. Pour certains c'est un problème, pour d'autres non. Les religions, les philosophies proposent des problématiques. Quant aux solutions définitives...

Vidéo pertinente ou impertinente ? Question.