83985099_p

Guère manchot, plutôt pingouin

Depuis le succès du film de Luc Jacquet, La marche de l'empereur, on place sans hésitation le manchot en Antarctique et, par défaut, le pingouin en Arctique.

N'oublions plus que, si le manchot se dandine et nage, seul le pingouin vole, plus précisément le petit pingouin car celui qu'on nommait le grand pingouin, désormais disparu, ne volait pas.

Pour le plaisir des yeux et des oreilles...

Et, en prime, petit souvenir d'Avignon, un extrait de L'envol du pingouin de l'ami Vannier...