Obéline Flamand,

un prénom évoquant l'aube claire, un patronyme suggérant des romans, l'Histoire, une géographie dont Bruges serait le centre. Obéline Flamand peint des toiles qui se livrent lentement. Elle appartient à cette famille de discrets observateurs dont les images décillent. Ses photographies cadrent ce que la nature offre en cachant. Avec elle, il s'agit de considérer en prenant garde, de regarder à deux, trois fois... A force d'attention, une faille s'ouvre et l'on acquiert droit de regard sur... sur quoi ? Parfois sur soi-même.

Clic :accès au site de l'artiste.

obélineflamanddessin