vendredi 28 février 2014

GRIFFONNADE 171 : Pete Seeger (5) ou une simple leçon d'écriture

En 1958, Pete Seeger et Joe Hickerson adaptent un poème russe et créent  la chanson Where have all the flowers gone ? (Clic sur l'image ci-dessus). Observons la structure des couplets (ci-dessous). Trois questions, une affirmation, puis une question doublée qui sera récurrente puisqu'elle achève chaque couplet. La phrase affirmative des quatrièmes lignes répondent aux questions précédentes en introduisant un terme qui devient à son tour l'objet des questions suivantes. Un glissement analogique se construit : flowers -... [Lire la suite]

jeudi 27 février 2014

GRIFFONNADE 170 : Pete Seeger (4) ou "the song is folk"

Pete Seeger, compagnon de route de Woody Guthrie, inspirera Bob Dylan, Joan Baez, Graeme Allwright et Cie... Instruments acoustiques, mélodies puisées dans la musique populaire, thèmes traduisant les soucis ou les rêves d'une vie... sur la route. Voilà une chanson sans apparat ni appareil, sans voix angéliques ni orchestrations diaboliques. Pete Seeger "ne fume pas, ne boit pas, ne voit pas les filles" dira Guthrie. Non, il chante. Chanter, un moyen de réussir ? Non. Un besoin inextinguible pour survivre ? Non, ni un... [Lire la suite]
Posté par cistadomicit à 06:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 26 février 2014

GRIFFONNADE 169 : Pete Seeger (3) ou le chant de protestation

Chanson engagée, militante ? Chant de protestation, de contestation, de révolte ? Selon les auteurs, les chanteurs, les historiens, les nuances divergeront ou se croiseront. Le plus souvent la personne qui chante, qui met en bouche les propos, parle en son nom. Elle témoigne. Sa voix est celle d'une présence à l'événement, à la portée de l'événement, à la réflexion que l'événement produit. Cette voix est engageante.  Qui proteste, qui conteste, qui se révolte, qui s'engage à protester, contester, se révolter ? Le plus souvent... [Lire la suite]
mardi 25 février 2014

GRIFFONNADE 168 : Pete Seeger (2) ou pourquoi fonder un patrimoine collectif ?

American favorite ballads Entre 1950 et 1964, Pete Seeger enregistre des disques où il interprète des chansons du patrimoine de la chanson américaine. On trouve aujourd'hui ce travail sous le titre "American favorite ballads" : Shenandoah, Skip to my Lou, Clementine, Godnight Irene, This land is your land... autant de mélodies qui résonnent entre nos oreilles, autant de mots qui tournent rondement. Un patrimoine de chanson ! Comment ne pas songer à Jacques Bertin et à son projet "Centre national du patrimoine chanté" . ... [Lire la suite]
lundi 24 février 2014

GRIFFONNADE 167 : Pete Seeger (1) ou pourquoi chanter ?

Pete Seeger : à quoi sert-il de chanter ? Le 27 janvier 2014, Pete Seeger (né le 3 mai 1919) lâche son dernier souffle. Toute sa vie, il ne cesse de chanter, les doigts sur le manche d'un banjo, d'une guitare, d'un ukulélé. Certaines de ses chansons parcourent toujours le monde et hantent la mémoire collective. Pourquoi ? Sans doute parce que ces oeuvres sont des chants d'homme. Comparons "If I had an hammer" et le tube (creux) qu'en fait C. François. Toute la différence se tient là : d'un côté une chanson dont les paroles,... [Lire la suite]
Posté par cistadomicit à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 21 février 2014

GRIFFONNADE 166 : Milan Kundera et l'Art du roman (6)

L'art du roman / Milan Kundera : Le roman : quatre appels ! L'appel du jeu : Tristam Shandy (de Laurence Sterne) ; Jacques le fataliste (de Denis Diderot) / romans conçus comme un jeu grandiose, sommets de la légèreté (XVIIIième) ; au XIXième, impératif de la vraisemblance, du décor réaliste, de la rigueur chronologique.  L'appel du rêve : Kafka / fusion du rève et du réel, affranchissement de la vraisemblance. L'appel de la pensée : Robert Musil et Hermann Broch / mobilisation sur la base du récit de tous les moyens... [Lire la suite]

jeudi 20 février 2014

GRIFFONNADE 165 : Milan Kundera et l'Art du roman (5)

L'Art du roman / Milan Kundera Les temps modernes : rêve d'une humanité divisée en différentes civilisations - rêve d'une humanité unie et en paix éternelle dans un futur. Aujourd'hui : l'humanité forme un tout indivisible (personne ne peut s'échapper nulle part) - l'humanité est "unie" par la guerre ambulante et perpétuelle. Clic : Kundera contre le livre numérique (son de 2 min.)
Posté par cistadomicit à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 19 février 2014

GRIFFONNADE 164 : Milan Kundera et l'Art du roman (4)

L'art du roman / Milan Kundera : L'histoire du roman : succession des découvertes de l'être. "Le romanne disparaît pas ; son histoire s'arrête : ne reste après elle que le temps de la répétition où le roman reproduit sa forme vidée de son esprit." Clic ci-dessous : vidéo de 9 min. Kundera parle de "La plaisanterie" (1968).
Posté par cistadomicit à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 18 février 2014

GRIFFONNADE 163 : Milan Kundera et l'Art du Roman (3)

L'Art du roman / Milan Kundera : "Découvrir ce que seul un roman peut découvrir, c'est la seule raison d'être d'un roman. Le roman qui ne découvre pas une portion jusqu'alors inconnue de l'existence est immoral. La connaissance est la seule morale du roman." Clic : "Kundera, un polichinelles dans la Pléiade ?" (article de Raphaël Sorin)
Posté par cistadomicit à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 17 février 2014

GRIFFONNAGE 162 : Milan Kundera et l'Art du roman (2)

L'Art du roman / Milan Kundera : Galilée & Descartes - fondateurs des Temps modernes - développement des sciences européennes - le monde, objet d'exploration technique et mathématique - disciplines de spécialisation - oubli de l'être. Cervantès - fondateur du roman moderne - incapacité de supporter la relativité des choses humaines - développement d'une sagesse de l'incertitude - réponse à l'oubli de l'être.
Posté par cistadomicit à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,