NICOLAS de CONDORCET

Représentant plutôt typique des philosophes, scientifiques et acteurs politiques du siècle des Lumières, avant tout mathématicien, il transpose ses connaissances pour trouver des réponses en matière de fiscalité, d'arpentage, de cadastre. Il fonde la statistique. Il souhaite une réforme sociale guidée par la raison. Il soutient les droits de l'homme, prend la défense des femmes, des juifs, des noirs. Il écrit sur la question de la propriété intellectuelle et le droit d'auteur. Député de Paris il participe à l'instauration du système métrique. Opposé à la peine de mort, il vote contre la mort de Louis XVI, préférant une condamnation à vie aux galères ! Ses critiques contre les Jacobins amèneront son arrestation. Il meurt en prison après plusieurs mois de fuite et cachette durant lesquels il écrit Esquisse d'un tableau historique des progrès de l'esprit humain.

Le paradoxe de Condorcet :

Si, lors d'un vote, le nombre de possibilités est supérieur à deux, alors on peut se retrouver devant un paradoxe :

  • le candidat A est préféré à B et B préféré à C ;
  • le candidat C est préféré à A !

C'est pourquoi le mode de scrutin est souvent uninominal à deux tours et que la proportionnelle peut couper court à ce paradoxe.

condorcet