" - Tu me gâtes, mon vieux, un chausson aux pommes ramolo sur une assiette en plastique accompagné d'un jus de chaussettes à peine tiède  dans une tasse ébréchée... C'est Byzance.

 - Je vis sur un grand pied, tu vois !

 - Tu as subi de durs revers ?

 - Oui, mais c'est aussi une façon de montrer les conséquences des restrictions budgétaires que subit notre troupe...

 - Là, on sort du texte initial ?

 - Nous sommes acteurs, nous sortons constamment du texte, mon p'tit vieux. "

Fulbert Gradichot. Intégrale du Théâtre de poche-revolver, Editions des Veilleurs insomniaques

120343638