Chroniques

jeudi 24 mai 2018

PEAU DE ZEBI ET BALAI DE CRIN : Chronique 5

Fêtons nos mères Fêtons nos mères. À chacun et chacune de choisir la sienne. La palette est large, de la femme qui nous transmet la vie à cette autre qui nous élève, de la Terre qui épuise ses forces à nous nourrir à la langue qui nous abrite et qu’on maltraite. Peut-être Rome, si l’on est un fidèle de l’Église ou latiniste distingué. A dire vrai la maternité prend bien des visages, des aspects, des masques. Pour parler court - la brièveté s'aiguise sur la pierre de la simplicité – est mère tout ce qui nous accouche. De... [Lire la suite]

vendredi 27 avril 2018

PEAU DE ZEBI ET BALAI DE CRIN : Chronique 4

Philo pour tous  Philo pour tous. Je philosophe, tu philosophes, on philosophe à tour de bras. Finie l’époque où seuls les philosophes philosophaient. Les temps changent : le libraire élargit son rayon philo, l’enseignant instaure le débat philosophique dès l’école maternelle et le bistrotier ouvre son café-philo. Au pays de Montaigne et de Jacques Derrida, plus de cent cinquante cafés-philos fleurissent entre les cafés-concerts et les cafés-théâtres. Je gagne l'un d'eux par pure curiosité. Si je m'instruis je... [Lire la suite]
mardi 27 mars 2018

PEAU DE ZEBI ET BALAI DE CRIN : Chronique 3

Le loup revient Le loup revient. Passant les crêtes alpines, il s’installe et se reproduit. Il reprend sa place dans la chaîne alimentaire. Ici, il régule la population des grasses marmottes, celles qui grignotent dans la main du promeneur. Là, il effraie bouquetins et chamois, ceux qui posaient pour le calendrier des postes du temps où les facteurs distribuaient plus de courrier que de tracts publicitaires. Le dimanche, le loup s’offre du mouton bêlant. La loi le protège mais le berger s’offusque. Les autorités écoutent... [Lire la suite]
lundi 19 février 2018

PEAU DE ZEBI ET BALAI DE CRIN, chronique 2

ACQUIS, INNE, HERITAGE & HEREDITE Le goût de l'acquis est-il inné ?  Formulons autrement : la personne qui possède un bien désire-t-elle, accroître ce bien acquis ? Au-delà, conforter la jouisssance de ce bien, nourrit-il l'expérience de la possession, l'envie d'accumuler encore et encore ? Pareil au furet de la comptine, cette question court sans cesse, de Crésus à Harpagon, de François d'Assises à Jean-Jacques Rousseau, de Gandhi à Johan August Sutter. Elle passe par ici, repasse par là, déchire les familles, fait se... [Lire la suite]
mardi 23 janvier 2018

PEAU DE ZEBI ET BALAI DE CRIN, chronique 1

Le jardin nous habite.   Le jardin nous habite autant que nous l’habitons.  De l’enfance à la vieillesse nos sens fleurissent au jardin. Nous méditons à l’ombre de jardins de curé et paradons au soleil des jardins de Versailles. Notre mythologie le crie, le jardin se mérite et nous perd. La fonction ancestrale de jardinier ne soumet pas la nature mais s’ajoute à sa générosité. Le jardinier crée par alliance. Le jardinier, l'amateur d’œillets, le planteur de salades, l'inventeur de labyrinthes, l'architecte... [Lire la suite]