samedi 20 octobre 2018

GRIFFONNADE 345 : Ecrivain et romancier

(D'après L'Art du roman, Milan Kundera) Kundera distingue l'écrivain du romancier   L'écrivain, tel Rousseau, Goethe, Chateaubriand, Gide, Camus, Malraux... a des idées originales ; a une voix inimitable ; tout ce qu'il écrit fait partie de son oeuvre.    Le romancier, tel Fielding, Sterne, Flaubert, Proust, Faulkner, Céline... c'est un découvreur qui s'efforce, par tâtons, à dévoiler un aspect inconnu de l'existence ; il poursuit une forme, seules les formes font partie de son oeuvre.  

dimanche 15 juillet 2018

ATELIER D'ECRITURE 86 : Abécédaire littéraire

Abécédaire littéraire Invitation à rédiger une liste alphabétique en indiquant en face de chaque lettre le nom d'un auteur ou d'une autrice dont les livres (ou un seul) comptent dans votre vie de lecteur ou de lectrice. Pour ma part, aujourd'hui - dans un mois, un an, mon choix restera-t-il identique ? - mon abécédaire serait le suivant : A. Jacques Abeille / B. Henry Bauchau / C. Johnn Maxwell Coetzee / D. Fédor Dostoïevski / E. Umberto Eco / F. William Faulkner /... [Lire la suite]
Posté par cistadomicit à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 2 novembre 2016

ATELIER D'ECRITURE 50 : Tout le monde peut !

Tout le monde peut !  Le titre de ce message  "Tout le monde peut !" - comme toute accroche - se veut incisive et tranche dans l'air comme un effet de manche. Il me semble l'emprunter aux pédagogues de l'Education Nouvelle. Cela demande à être développé, du moins en ce qui me concerne.  Malentendu : l'atelier d'écriture serait une pépinière d'écrivains, une école d'auteurs. Non, il ne s'agit pas d'apprendre le métier d'écrivain, même si des écrivains viennent les animer. Les enjeux d'un atelier... [Lire la suite]
lundi 18 janvier 2016

GRIFFONNADE 251 : Le départ de Michel Tournier

18 janvier 2016, Michel Tournier n'est plus.  Ce matin, la radio m'apprend le décès de Michel Tournier, à moi qui, depuis trois semaines, suis en train d'enchaîner la relecture de ses livres, avec un nouveau bonheur. Michel Martin-Roland, dans la préface qui ouvre Je m'avance masqué, entretiens que lui accorda l'écrivain, le nomme "ermite qui vit portes ouvertes". Accueillant, certes : la grille de l'ancien presbytère de Choisel restait toujours ouverte, chat, chien et chevreuil entraient pour le plus grand plaisir... [Lire la suite]
vendredi 4 avril 2014

ATELIER D’ÉCRITURE 37 : Dans l'atelier de Flannery O'Connor

Cinquième visite d'un atelier d'écrivain. "Mais un écrivain n'a pas à comprendre, seulement à "rendre". Et pour rendre l'émotion, il n'est pas nécessaire de l'avoir ressentie, il suffit de la contempler, ce qui ne signifie pas la comprendre, ou, si vous voulez, il s'agit de comprendre que l'on ne comprend pas... Je me demande souvent comment j'ai pu écrire certaines choses auxquelles je n'avais jamais pensé consciemment. Sans doute les expériences vécues et les autres ont-elles des points communs, se déroulent-elles sur des plans... [Lire la suite]
mardi 1 avril 2014

ATELIER D’ÉCRITURE 34 : Dans l'atelier de Marguerite Duras

Deuxième visite d'un atelier d'écrivain. "Avant moi, personne dans cette maison n'avait écrit. J'ai demandé au maire, aux voisins, aux commerçants. Non. Jamais. J'ai téléphoné souvent à Versailles pour essayer de savoir le nom des gens qui avaient habité cette maison. Dans la suite des noms des habitants et de leurs prénoms et de leur activité, il n'y avait aucun écrivain. or tous ces noms auraient pu être des noms d'écrivains. Tous. Mais non. C'étaient des fermes de famille de par ici." Invitation à imaginer qu'un écrivain habita... [Lire la suite]
Posté par cistadomicit à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 31 mars 2014

ATELIER D’ÉCRITURE 33 : Dans l'atelier de Jim Harrison

Première visite dans un atelier d'écrivain. "J'ai remarqué que tout le monde parle une langue légèrement différente de celle des autres. J'y vois l'un des moyens qu'a l'écrivain de nous réunir tous : les individus intelligents respectent naturellement la maîtrise de la langue. J'ai également remarqué que le langage parlé par la plupart des gens est beaucoup moins fleuri, moins bigarré, que lorsque j'étais plus jeune, du point de vue de la vie rurale - les plantes, les animaux sauvages ou domestiques, les arbres, le climat, les... [Lire la suite]
Posté par cistadomicit à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 11 mars 2014

GRIFFONNADE 173 : Montaigne selon Jean d'Ormesson

     "Tout le charme de la langue de Montaigne est qu'elle est brisée et dansante. Il aime l'art "léger, volage et démoniaque". Il faut le lire comme il écrit : avec une extrême liberté." Déclaration engageante de Jean d'Ormesson, lecteur souvent émerveillé, dans Une autre histoire de la littérature française / Nil Editions. Et l'Académien le plus connu des médias vante l'art de la digression de Montaigne, cette efflorescence perpétuelle qui finit toujours par retomber sur ses pieds. Et il célèbre le - ô... [Lire la suite]