mardi 6 novembre 2018

GRIFFONNADE 347 : Méthode épicurienne

(suite à la griffonnade 346) La méthode épicurienne consisterait à : identifier un projet de bonheur ; imaginer en quoi ce projet serait défectueux : rechercher des exceptions entre l'objet désiré et le bonheur, pourrait-on posséder cet objet sans être heureux ? Pourrait-on ne pas le posséder et être cependant heureux ? si en effet existe une exception, l'objet désiré ne peut pas être cause nécessaire et suffisante de bonheur ; il faut alors nuancer le projet initial en tenant compte de l'exception ; les vrais besoins... [Lire la suite]
Posté par cistadomicit à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 27 avril 2018

SI J'OSE LIRE 4

Philo pour tous  Philo pour tous. Je philosophe, tu philosophes, on philosophe à tour de bras. Finie l’époque où seuls les philosophes philosophaient. Les temps changent : le libraire élargit son rayon philo, l’enseignant instaure le débat philosophique dès l’école maternelle et le bistrotier ouvre son café-philo. Au pays de Montaigne et de Jacques Derrida, plus de cent cinquante cafés-philos fleurissent entre les cafés-concerts et les cafés-théâtres. Je gagne l'un d'eux par pure curiosité. Si je m'instruis je... [Lire la suite]
vendredi 28 avril 2017

GRIFFONNADE 325 : Penser par soi-même

Devant une affirmation (de toute nature), je peux : l'accepter telle quelle car j'ai grande confiance en la personne qui la formule ; son témoignage ou sa parole me suffit ; la vérifier par moi-même : cela exige de prendre le temps de croiser les informations et de varier leurs sources ; la déduire car je possède déjà des connaissances qui me permettent d'approuver, après réflexion, le contenu de l'affirmation. Normand Baillargeon, philosophe de l'éducation, publie en 2005, un Petit cours d'autodéfense intellectuelle. Le... [Lire la suite]
jeudi 1 septembre 2016

GRIFFONNADE 305 : L'ennui

Notes subjectives à la lecture de "Petite philosophie de l'ennui" de Lars Svendsen La vie est ennuyeuse. L'ennui, phénomène de modernité. Le sujet est libéré de la tradition et doit donner par lui-même du sens à sa vie. Il existe des pratiques de dépassement mais chaque trangression laisse un peu plus pauvre. L'ennui et le manque de sens se recoupent. L'ennui n'est qu'un aspect de l'existence. Il jaillit d'un manque de sens. L'ennui peut prendre sens s'il est profond parce qu'il peut provoquer un revirement vers une autre... [Lire la suite]
Posté par cistadomicit à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 10 mars 2014

GRIFFONNADE 172 : Montaigne selon Alain de Botton

Montaigne, du moins ce qu'on peut trouver dans Les essais, conviendrait parfaitement à tout contemporain souffrant de déficience. C'est la lecture que fait Alain De Botton (Les consolations de la philosophie / Pocket n°11286). Déficience sexuelle ? Lisez Montaigne, affirme De Botton : "la vraie sagesse implique nécessairement un accomodement avec la partie la plus fruste de nous-mêmes, elle doit adopter un point de vue modeste sur le rôle que l'intelligence et la haute culture peuvent jouer dans notre vie, et accepter les... [Lire la suite]
jeudi 21 juin 2012

GRIFFONNADE 58 : Lire à haute voix

Lire à haute voix Voici une phrase tirée d'A l'ombre de jeunes filles en fleurs, Marcel Proust. "Une après-midi de grande chaleur j’étais dans la salle à manger de l’hôtel qu’on avait laissée à demi dans l’obscurité pour la protéger du soleil en tirant des rideaux qu’il jaunissait et qui par leurs interstices laissaient clignoter le bleu de la mer, quand, dans la travée centrale qui allait de la plage à la route, je vis, grand, mince, le cou dégagé, la tête haute et fièrement portée, passer un jeune homme aux yeux pénétrants... [Lire la suite]
Posté par cistadomicit à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,